Les taux de l’épargne en 2014

Les taux de l’épargne en 2014

Les taux de l’épargne au 1er Février 2014 sont maintenus identiques à ceux de 2013 par décision du ministre de l’Economie et des Finances.

  • Livret A:

    La rémunération non imposable du Livret A est maintenue au taux de 1,25% au 1er février 2014, ce qui reste un taux historiquement bas.
    Néanmoins, le taux rémunérateur du livret A étant indexé sur l’inflation majorée de 0,25%, son taux rémunérateur aurait du être ramené à 0,75%.
    Le plafond du Livret A est fixé à 22 950 €.

  • Livret Développement Durable (LDD) :

    Le LDD a un fonctionnement identique au Livret A avec un rendement similaire soit 1,25% au 1er février 2014.
    Le LDD est un produit destiné aux banques alors que le livret A est un produit délivré par la Caisse d’Epargne ou La Poste.
    Comme dans le cas du livret A, les intérêts sont défiscalisés et l’épargne disponible.
    Le plafond du LDD est fixé à 12 000 €.

  • Livret Epargne Populaire (LEP) :

    Le Livret d’épargne populaire (LEP) a une rémunération également indexée sur celle du Livret A mais supérieure de 0,5 point.
    Le taux de rendement du LEP se maintient à 1,75% pour l’année 2014.
    Jusqu’en 2013, ce produit était réservé aux foyers dont le montant de l’impôt ne dépassait pas 769 euros.
    En 2014, ce montant d’impôt maximum est remplacé par un plafond de revenus qui ne doit pas dépasser 1,8 fois le montant du seuil du RFR (Revenu Fiscal de Référence) soit 19 140 € pour un célibataire.
    Ce plafond varie selon la composition fiscale du foyer.
    Il est relevé de 5 111 € par demi-part fiscale supplémentaire accordée pour les personnes ou enfants à charge.
    Bien que plus complexe dans le calcul, cette nouvelle mesure en vigueur en 2014 est bénéfique pour les épargnants.
    Le plafond du LEP est fixé à 7 700 €.

  • Compte Epargne Logement (CEL) :

    Le Compte Epargne Logement (CEL) reste de faible rémunération.
    Son taux brut de rendement correspond au deux tiers du Livret A soit 0,75% bruts et 0,63% nets après prélèvement sociaux, ce qui équivaut à peu prés au taux d’inflation.
    Les intérêts générés par le CEL sont, en 2014, soumis à l’impôt sur le revenu.
    Le plafond du LEP est fixé à 15 300 € (hors intérêts).

  • Plan Epargne Logement (PEL) :

    Le taux du Plan Epargne Logement est maintenu à 2,5% avant prélèvements sociaux, soit un taux de 2,11% nets.
    Le PEL est un placement à moyen terme dont les intérêts sont défiscalisés.
    Le PEL permet de bénéficier d’un prêt immobilier bonifié à 4,2% ainsi que d’une prime d’Etat de 1 000 € à 1 500 € pour acquérir une résidence principale ou agrandir son logement sous condition de capitaliser pendant 4 ans.
    Le plafond du PEL est fixé à 61 200 € (hors intérêts).

Les articles qui pourraient vous intéresser

Lire la suite

Prêt épargne logement

Principe Le prêt est accordé par votre établissement financier après une phase d'épargne sur un compte épargne logement ou un plan d'épargne logement. Conditions d'utilisation du prêt Le prêt peut permettre notamment : L'achat et la construction d'un logement, résidence principale ou secondaire, neuve ou ancienne. Le financement de travaux ou amélioration du logement principal. Montant et durée du prêt : Le montant maximum du prêt est de 92 000 €, et sa durée est de 2 à 15 ans. En cas de cumul de compte épargne logement (CEL) et PEL détenus par un même titulaire, le montant maximum du prêt peut atteindre 92 000 € et ces prêts doivent être consentis par le même établissement. Contactez-nous ou votre établissement bancaire pour plus de renseignements.
Lire la suite