A quoi sert un vide sanitaire ?

Le vide sanitaire de votre maison

Confort non négligeable en matière d’étanchéité et d’isolation, un vide sanitaire est recommandé pour des fondations et une construction de qualité selon votre type de sol. Il est impératif d’effectuer une mise en œuvre optimale pour profiter pleinement de ses avantages. Alors, pourquoi est-il si apprécié et quel intérêt représente-t-il dans la bonne marche de votre projet de maison individuelle ?

Définition et avantages du vide sanitaire

Espace vide situé sous votre maison, le vide sanitaire est constitué de rangées de briques ou de parpaings sur lesquelles sont installées les poutrelles qui soutiendront le futur plancher. Chez Maisons France Confort, ces dernières sont en acier précontraint. Elles permettent ainsi d’équilibrer les efforts des charges extérieures pour assurer une pérennité optimale de l’ouvrage.

Le premier rôle du vide sanitaire est de limiter les remontées d’humidité. Réalisé sous une partie ou la totalité de la surface du logement, il permet d’évacuer le trop-plein d’eau en cas d’inondation et de passer outre les cas de sécheresse des sols. L’air étant un excellent isolant, il assure une bonne isolation de la dalle béton, favorisant les économies d’énergies. Il simplifie également le passage des canalisations. Le vide sanitaire améliore grandement la stabilité et la résistance de la construction, évitant les risques de tassement de terrain, tout comme la formation de fissures au fil du temps. Si vous prévoyez d’installer un sous-sol, ce dernier n’est alors pas nécessaire.

Vide sanitaire

Vide sanitaire : conditions de mise en œuvre

Le vide sanitaire est le témoignage d’une construction de qualité. Dans le cas d’un sol sujet aux gonflements, il est indispensable pour garantir le bon équilibre de votre maison en toutes circonstances. C’est pourquoi il constitue un véritable atout en matière de sécurité dans les zones pouvant occasionner des risques sismiques. Sa mise en œuvre s’effectue sur un terrain plat ou légèrement pentu. Dans le cas contraire, des ajustements sont nécessaires.

Un vide sanitaire réalisé dans les règles de l’art est accessible, mais aussi ventilé au travers de bouches d’aération. Il favorise le renouvellement d’air, ainsi que la durabilité du bâtiment. Il limite notamment la concentration de radon dans les territoires les plus exposés.

D’autres options existent pour les fondations de votre maison. Avec le dallage sur terre-plein, la maison est posée directement sur le sol et se retrouve plus sujette au mouvement du terrain. De son côté, le radier est réservé aux sols peu résistants par le biais de fondations en béton armé.

Dans la mise en œuvre d’un vide sanitaire comme dans l’analyse de votre terrain, les experts de Maisons France Confort vous accompagnent afin de mener à bien votre projet dans des conditions optimales.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Les étapes de la construction de votre maison

Vous avez choisi de faire construire votre maison par Maisons France Confort, vous avez acquis votre terrain à bâtir et déterminé votre modèle de maison, votre permis de construire est accepté, votre financement est validé, le chantier de construction de votre maison peut se mettre en œuvre. En choisissant Maisons France Confort vous avez l'assurance de construire une maison de qualité, conforme à la RT 2012, et présentant toutes les garanties contractuelles du C.C.M.I (Contrat de Construction d'une Maison Individuelle). La construction de votre maison est une succession d'étapes au cours desquelles vous pourrez suivre la mise en forme du projet de votre vie. Implantation/Terrassement Le terrain est délimité, les contours de la maison tracés, le sol va pouvoir être terrassé, nivelé et drainé pour éviter toute infiltration d'eau. Autour des futures fondations, sont également creusées des tranchées utilisées pour les raccordements aux réseaux d'eau et d'électricité. Les fondations Elles sont fondamentales car elles stabilisent la structure de votre future maison. La profondeur à laquelle sera coulé le béton dépend de la nature du sol. Le soubassement Il est constitué par une armature placée et coulée dans une nouvelle couche de béton. Il a pour fonction de soutenir les murs du vide sanitaire. Le dallage Une fois les murs du vide sanitaire terminés, les maçons mettent en place les éléments du plancher isolant, les poutrelles et les hourdis polystyrène avant de couler la chape de béton qui recevra votre plancher et dans laquelle passent les canalisations destinées à la plomberie. Les murs Les maçons montent les murs extérieurs de votre maison ainsi que les murs intérieurs porteurs. Au fur et à mesure que votre maison prend de la hauteur, les linteaux des futures portes et fenêtres sont installés. La charpente et la couverture La charpente est construite avant d'être montée par le charpentier. Elle solidifie l'ensemble de votre maison. Le couvreur intervient ensuite pour la pose de votre couverture en ardoises ou en tuiles ainsi que celle des gouttières. Les travaux d'étanchéité sont achevés et le statut "Hors d'eau" de votre maison individuelle est atteint. Menuiseries extérieures Suit la pose des fenêtres et des portes extérieures de votre maison. Votre maison individuelle est "Hors d'air". Cloisons Le cloisonnement intérieur délimitant les pièces de la maison peut avoir lieu. Il commence par la pose des plafonds en plaques de plâtre fixées sur des rails et se poursuit par le montage et l'isolation des cloisons et des murs intérieurs. Electricité Le cloisonnement terminé, l'électricien intervient afin de tirer les câbles et positionner les interrupteurs et les prises. Les équipements et revêtements intérieurs La pose des différents revêtements de sols et des murs peut commencer. Le plombier-chauffagiste installe le chauffe-eau, les radiateurs, la robinetterie. Le revêtement extérieur A l'extérieur, l'enduit est appliqué sur les façades de votre maison individuelle. Les finitions Raccordement électrique de la maison, obtention du consuel et de l'attestation de conformité, pose des menuiseries et livraison de la maison. Au cours de toutes les étapes de construction de votre maison, Maisons France Confort réalise le suivi des travaux de construction de votre maison afin de vous remettre les clefs d'une maison construite dans les règles de l'art, conforme aux réglementations en vigueur ainsi qu'à vos souhaits.
Lire la suite

La chaudière hybride

Une chaudière hybride est un système associant 2 technologies et 2 énergies : l'une primaire avec une chaudière gaz à condensation l'autre renouvelable avec une Pompe à Chaleur (PAC) électrique air/eau. La combinaison de ces deux technologies permet de profiter simultanément des avantages des 2 systèmes. Munie d'un mode de régulation spécifique lui permettant de mesurer en permanence le rendement de chacun des systèmes (chaudière et PAC) en fonction des températures extérieures, le principe de fonctionnement de la chaudière hybride est de toujours privilégier l'utilisation du système le plus performant en termes de consommation d'énergie primaire. Le système de régulation électronique permet de mesurer en permanence le rendement de la PAC et de la chaudière, en fonction des températures extérieures et de la température de consigne du chauffage et d'en déduire le choix de l'équipement. Cette modulation permet d'adapter la puissance du chauffage aux besoins réels, limitant ainsi la consommation énergétique. La chaudière hybride dispose de 3 modes de fonctionnement : Pour des températures supérieures à 10°C, la pompe à chaleur assure seule le chauffage. Pour une température extérieure comprise entre 0°C et 10 °C, la pompe à chaleur fonctionne en priorité, la chaudière intervenant en complément. Le passage de la PAC à la chaudière se produit en général pour une température de 4°C. Ces modes de régulation permettent une optimisation des performances des technologies. La production d'eau chaude sanitaire (ECS) peut être réalisée : soit instantanément par la chaudière seule, soit par accumulation par l'intermédiaire d'un ballon chauffé, en fonction des facteurs climatiques, par la chaudière seule ou préchauffé jusqu'à 45°C via la PAC, la chaudière prenant ensuite le relai. Grâce à son système de bi-énergie, la chaudière hybride est adaptée aux constructions neuves (BBC, RT 2012), et à la rénovation thermique. De son côté, la PAC air/eau est particulièrement adaptée pour les faibles besoins en chauffage tels les logements devant répondre à la réglementation thermique 2012. La mise en place d'une chaudière hybride fait bénéficier : d'un crédit d'impôt de 22% pour la pompe à chaleur, d'un crédit d'impôt de 13% pour la chaudière, est éligible au PTZ.
Lire la suite