Le Prêt à Taux 0%

Fin du PTZ au 31/12/2017

Qu'est-ce que le PTZ ?

Le "PTZ" (Prêt à Taux Zéro) est un prêt complémentaire au prêt principal qui est souscrit sans intérêts et sans frais. La bonification est aidée par l'État. Il est accordé, sous condition de ressources, en fonction de la zone de construction, du coût de l'opération et de la composition du ménage, aux personnes qui souhaitent, pour la première fois, devenir propriétaire de leur résidence principale, par exemple pour faire construire sa première maison.

Le Prêt à Taux Zéro peut financer :

  • L'acquisition d'un logement neuf, comme une construction de maison
  • La transformation d'un local en logement
  • L'acquisition ou l'amélioration d'une maison ancienne (Maisons France Confort propose une offre de rénovation de maisons avec sa marque Rénovert)
  • Une opération réalisée dans le cadre d'un contrat de location-accession

L'objectif est d'ouvrir le Prêt à Taux Zéro au plus grand nombre. Avec des conditions très avantageuses pour les primo-accédants :

  • Sa durée totale est de 20, 22 ou 25 ans. Il est constitué d'une période de différé de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ. Plus les ménages sont modestes, plus les conditions sont favorables : la durée totale du prêt et la période de différé sont maximales.
  • Le PTZ est un prêt complémentaire : il sert à financer une partie de votre achat. Il vient en complément du ou des autres prêts, contractés par ailleurs, auprès des banques.
  • Le PTZ est accordé en fonction des revenus : pour bénéficier du Prêt à Taux Zéro, il ne faut pas dépasser un plafond de revenus, défini en fonction de la taille du ménage et de la localisation du bien à acheter.
  • Le PTZ est destiné à acheter sa première résidence principale.

Le PTZ concrètement

Un couple sans enfant à Brest souhaite faire construire sa maison (Terrain + Maison) de 200 000€ au Mans (Zone B2), ses revenus sont de 3200€/mois. Ils sont éligibles au Prêt à Taux Zéro. Ils ont le droit à un PTZ de 61 600€ avec un différé de remboursement de 5 ans.

Plus d'informations sur le site du Ministère www.territoires.gouv.fr ou dans les ADIL : www.anil.org

Les articles qui pourraient vous intéresser

Les taux de l'épargne

Livret A: Le taux du livret A est de 0.75% par an depuis le 1er août 2016. Ce livret possède un taux lié au cours de l'inflation. C'est un taux de référence pour de nombreux livrets bancaires. Le plafond du Livret A, reste le même depuis 2013, il est fixé à 22 950 € hors intérêts. Livret Développement Durable et Solidaire (LDDS) Le LDDS a un fonctionnement identique au Livret A avec un rendement similaire soit 0.75%. Les intérêts sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois. Ils sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Le plafond du LDDS est fixé à 12 000 € hors intérêts. Livret Epargne Populaire (LEP) : Le taux d'intérêt du LEP est de 1.25%. Ce produit est destiné aux personnes ayant des revenus modestes et dont le revenu fiscal ne dépasse pas un certain montant. (Plus d'information sur les conditions d'ouverture). Le plafond du LEP est fixé à 7 700 €. Compte Epargne Logement (CEL) : Le Compte Epargne Logement (CEL) reste de faible rémunération. Son taux de rémunération, hors prime d'Etat, est de 0.50%. Les intérêts générés par le CEL sont exonérés d'impôt sur le revenu mais soumis aux prélèvements sociaux. Le plafond du CEL est fixé à 15 300 € hors intérêts. Plan Epargne Logement (PEL) : Le taux du Plan Epargne Logement est fixé à 1% depuis le 1er août 2016. Le PEL est un placement à moyen terme dont les intérêts sont défiscalisés. Le plafond du PEL est fixé à 61 200 € hors intérêts.
Lire la suite
Lire la suite