Construire sa maison bas carbone

Les enjeux du bas Carbone

Nous savons désormais que l’émission des gaz à effet de serre, et notamment du CO2, liée à l’activité humaine, provoque une hausse de la température à la surface de la Terre avec des conséquences néfastes pour tous : montée des eaux, ouragans, sécheresses…).

Mais qu’est-ce donc que l’effet de serre ? N’y en a-t-il pas toujours eu sur Terre ?

Si. S’il n’y a pas d’effet de serre, la température sur la Terre serait négative, de l’ordre de -19°C. L’effet de serre initial est donc naturel et bénéfique car il retient ce qu’il faut des rayonnements du soleil pour permettre à la vie animale (et donc humaine) et végétale d’exister grâce aux températures que nous connaissons.

Notre développement industriel, depuis la fin du 19ème siècle, se fait grâce à l’énergie. Et l’énergie est principalement issue de la combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). En brûlant, elles dégagent du dioxyde de carbone (CO2). Ces grosses quantités de CO2 rejetées dans l’atmosphère génèrent un effet de serre additionnel et donc une hausse de la température (cf. schéma 1).

courbe de concentration de molécules de CO2 dans l’atmosphère et de hausse de la température à la surface de la Terre.
courbe de concentration de molécules de CO2 dans l’atmosphère et de hausse de la température à la surface de la Terre.
Consommation mondiale d’énergie primaire dans le monde en million de tonnes équivalent pétrole.
Consommation mondiale d’énergie primaire dans le monde en million de tonnes équivalent pétrole.

Ces 2 schémas (1 et 2) démontrent l’influence néfaste de la combustion des matières fossiles sur le taux de CO2 dans l’atmosphère, ce qui cause la hausse de la température à la surface de la Terre.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, chacun peut agir ! Tout n’est pas perdu !

Pour agir, il faut trouver le moyen de créer de l’énergie alternative. Pas simple quand toute l’économie tourne autour des énergies fossiles. Mais pas simple ne veut pas dire impossible.

Des solutions existent et de nouvelles apparaissent. Les voitures électriques font leur apparition en ville, des gammes de véhicules hybrides se développent, les bâtiments sont mieux isolés, réduisant, de fait, la consommation d’énergie utilisée pour le chauffage et, donc, les émissions de CO2 produites.

Et l’électricité dans tout ça ?

EDF a développé, en France, des moyens de production d’électricité qui dégagent peu de CO2 pour chaque KWh produit. Ainsi, pour 1 KWh d’énergie électrique produite, seulement 40g de CO2 seront émis, en moyenne, dans l’atmosphère. C’est à comparer aux plus de 220g de CO2 par KWh de gaz consommé ou beaucoup plus encore pour le fioul et le charbon.

L’énergie électrique est la plus propre sur ce point, à ce jour. Elle peut ainsi permettre à la France de tenir son engagement de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.

Emission de gaz à effet de serre

Vous aussi, soyez acteurs et citoyens responsables

Face à ce nouveau défi environnemental, vous aussi pouvez agir, par des simples gestes quotidiens. Vous pouvez réduire vos consommations d’énergie en utilisant des ampoules à LED et en éteignant la lumière lorsque vous quittez une pièce mais aussi et surtout en adaptant précisément les consommations d’énergie à vos besoins.

Mais c’est dès votre projet de maison neuve que vous pouvez prendre les premières bonnes décisions, en demandant à votre constructeur Maisons France Confort de disposer d’une maison très peu consommatrice d’énergie et faiblement émettrice de CO2 :

  • En l’équipant d’une Pompe à Chaleur pour le chauffage l’eau chaude sanitaire,
  • En installant un thermostat connecté permettant de piloter au plus juste les besoins de chauffage et également tous les appareils électriques qui y sont connectés,
  • En optant pour un suivi des consommations d’énergie grâce à e.quilibre la solution numérique mis à disposition par EDF pour tous ses clients.

En faisant ce choix, vous ferez une action concrète dans la lutte contre le réchauffement climatique, car le choix de l’énergie que vous faîtes aujourd’hui et les façons de la consommer, s’inscrit dans la durée et participera au monde de demain.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Lire la suite

Comment bien choisir le toit de sa future maison ?

Dans la mise en place de votre projet de construction individuelle, la toiture est un élément d’une importance capitale. Il joue sur l’aspect esthétique de votre maison, mais aussi sur son aménagement intérieur. Dans le cadre d’un contrat CCMI, Maisons France Confort s’engage à vous livrer une toiture conforme à vos attentes, bénéficiant d’une étanchéité, d’une évacuation de l’eau, et d’une isolation thermique et acoustique optimales. Plusieurs matériaux sont à votre disposition pour obtenir un style précis, original ou traditionnel selon vos envies. Il peut s’agir de tuiles écailles à la mode alsacienne, de tuiles plates caractéristiques des régions du Nord, ou de tuiles canal qui rappellent les zones côtières du Sud de la France. Le vaste choix de maisons proposées prend en compte les nombreuses normes et spécificités régionales qui régissent les différents types de toits. En effet, le degré d’inclinaison de votre toit est réglementé selon deux critères principaux : -          L’exposition de votre habitat, qui est soit en situation protégée, en plaine ou sur un plateau, soit exposée aux intempéries. -          L’emplacement géographique, en fonction de la distance avec les côtes et sa hauteur par rapport au niveau de la mer.   Des toits qui s’adaptent à la technique et à l’esthétique   Les toits plats : De plus en plus à la mode, le toit plat offre une surface supplémentaire pour un espace de verdure, créer un puits de lumière, une terrasse ou l’installation de panneaux solaires. Il donne un style moderne à votre maison à l’exemple du modèle City 110 G 4 chambres. Il améliore également l’isolation au travers de la couche de substrat qui le recouvre.   Les toits 2 pans : Classique, mais toujours appréciée, la toiture à 2 pans se compose de 2 versants de taille identique ou différente, qui reposent sur des murs pignons. Simple et économique, il s’agit du type de toit le plus répandu. Avec des modèles comme l’Actua 100 GI, il possède un fort potentiel pour l’aménagement des combles.   Les toits 3 pans : Semblable à sa cousine à 2 pans, la toiture à 3 pans se distingue par un versant supplémentaire en fonction de la structure de la charpente. Elle apporte un design très agréable à l’œil et met en valeur votre maison, à l’image du modèle Harmonia 90 C et de sa forme agréable.   Les toits 4 pans : Avec ses pentes élégantes, la toiture 4 pans donne du cachet à une construction. Bien qu’elle soit moins économique du fait de sa mise en œuvre plus compliquée, elle procure un style distingué et luxueux à votre maison. Tout comme le modèle Urba 95 GI et son remarquable toit 4 pans, il est parfaitement adapté aux régions venteuses.   Les toits cintrés : D’un esthétisme tout en rondeur, la toiture cintrée fait son entrée dans le paysage des maisons individuelles. Elle offre une grande possibilité de formes et de styles. Dans cette tendance, le modèle Eco-Concept 115G fait preuve d’un design novateur tout en apportant un plus grand espace dans les combles et sous les pentes du toit.
Lire la suite