Maison Bioclimatique

Maison bio Equinoxe
Maison bio Austral
Maison bio Solis

 

Une " Maison Bioclimatique " c'est quoi ?

Les choix que l'on peut faire dans un projet de construction d'une maison (lieu, exposition, matériaux ...) vont jouer sur ses futurs impacts environnementaux, sa qualité d'usage et son coût de fonctionnement (dépenses de chauffage...).

Ainsi, certains matériaux de qualité ou à faible impact sur l'environnement sont plus chers à l'achat, mais une fois intégrés dans le coût global de la maison bio, ils peuvent s'avérer très compétitifs sur la  durée, en permettant des économies de chauffage et d'eau.

Au sein du Groupe Maisons France Confort, nous proposons toutes les prestations permettant de concevoir des " Maisons Bioclimatiques ". En effet grâce à nos " Bureaux d'Etudes " intégrés nous pouvons étudier votre projet et concevoir ensemble votre " Maison Bioclimatique ", car chacune des ces maisons est différente.

En effet, pour atteindre un niveau de performance thermique très élevé (au-delà de la réglementation en vigueur : RT 2012), l'environnement du lieu de construction (végétation, relief, inclinaison du terrain, accès, orientation...) joue un rôle important. C'est pourquoi chaque projet est différent et unique. Alors n'hésitez pas à prendre contact avec nos agences commerciales, pour évoquer ensemble la nature de votre projet " Bioclimatique ".

Les grands principes de la " Maison Bioclimatique " :

  • Prêter une attention particulière à l'implantation de la construction
  • Valoriser les apports gratuits du soleil (grandes ouvertures au sud)
  • Réduire les pertes de chaleur (supprimer les ponts thermiques)
  • Utiliser les énergies renouvelables (panneaux solaires, pompe à chaleur, ...)
  • Privilégier les architectures compactes et placer les pièces de service au Nord (créer un espace tampon)
  • Assurer le confort d'été par intégration de stores, treilles, végétaux à feuilles caduques...
  • Prévoir un système de récupération des eaux de pluies
  • Mise en place d'un système de ventilation performant
  • ...

Un projet de collaboration avec les partenaires industriels depuis plus de 10 ans :

L'élaboration de la maison bioclimatique a été soutenue et enrichie en créant une réelle synergie avec les directions marketing et technique de nos partenaires industriels. En effet, pour répondre aux enjeux environnementaux se renforçant d'année en année, le Groupe Maisons France Confort a, dès 2005, conforté ses solutions tant dans la conception que dans le choix de matériaux et de matériels. C'est grâce à un travail commun que les produits ont pu évoluer pour s'adapter au mieux aux différentes contraintes techniques de la maison individuelle.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Gaz ou Electrique ?

Equiper sa maison individuelle au gaz ou à l'électricité est un choix qui doit s'étudier en fonction des différentes possibilités offertes par la situation de la maison et son espace, tout en tenant compte de ses propres besoins et de son budget. L'utilisation du gaz domestique demande à ce que votre maison individuelle soit raccordée au réseau de distribution de gaz naturel alors que le chauffage électrique est accessible à tous les types d'habitation. Quelque soit le type d'installation choisie, elle est appelée à durer et doit vous procurer un confort optimal qui ne peut être obtenu que par une maison fortement isolée. Toutes les maisons individuelles réalisées par Maison France Confort ont une isolation thermique renforcée supérieure aux exigences de conformité à la RT 2012. Plusieurs critères peuvent être pris en compte pour orienter son choix entre le gaz ou l'électricité : La surface de la maison : L'électricité reste plutôt un moyen de chauffage réservé aux petites surfaces et le recours au gaz, quand il est possible, demeure plus approprié pour les grandes maisons. L'investissement : L'utilisation du gaz nécessite l'achat d'une chaudière et la réalisation d'un système de chauffage central raccordé à la chaudière. L'investissement de départ est donc plus important que pour le chauffage électrique qui se limite à l'achat et au branchement des radiateurs sur le secteur. Toutefois, l'investissement dans une chaudière à gaz performante au niveau environnemental peut donner lieu à un crédit d'impôt. Le rendement : Le rendement est le pourcentage d'énergie utilisée par rapport à l'énergie restituée. Dans le cas d'une installation électrique le rendement est de 100% alors qu'il est de 92,5% pour une chaudière à gaz classique à hauts rendements. Néanmoins, les nouvelles générations de chaudières à gaz à condensation, installées dans les maisons RT 2012, ont un rendement supérieur et consomment moins d'énergie primaire qu'une chaudière à gaz classique. Le rendement d'une chaudière à condensation est aujourd'hui comprise entre 105 et 109%. Le coût de l'énergie : Le gaz domestique est l'une des énergies les moins chères du marché avec un prix du KWh bien moins élevé que celui de l'électricité. Cependant, son prix ne cesse d'augmenter. Les effets sur l'environnement : Le gaz est une énergie propre et renouvelable mais dont la combustion entraîne des émissions de gaz à effet de serre (CO2). Il peut cependant servir d'énergie d'appoint en combinaison avec des énergies renouvelables telle que le solaire. L'utilisation de l'électricité, produite au moyen de l'énergie nucléaire en partie, génère des déchets nucléaires. De plus, les autres moyens de production, tel que le fioul, qui prennent le relai au moment des pics de consommation sont particulièrement polluants. Pour chaque projet de construction de maison individuelle, Maisons France Confort réalise une étude thermique personnalisée afin de déterminer les combinaisons de solutions les plus économes pour atteindre le seuil réglementaire imposé par la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Maisons France Confort vous guide dans votre choix en vous proposant des solutions énergétiques performantes, adaptées à votre maison individuelle afin de la rendre toujours plus innovante, moderne et confortable et économe.
Lire la suite

Maison bas carbone

Les enjeux du bas Carbone Nous savons désormais que l’émission des gaz à effet de serre, et notamment du CO2, liée à l’activité humaine, provoque une hausse de la température à la surface de la Terre avec des conséquences néfastes pour tous : montée des eaux, ouragans, sécheresses…). Mais qu’est-ce donc que l’effet de serre ? N’y en a-t-il pas toujours eu sur Terre ? Si. S’il n’y a pas d’effet de serre, la température sur la Terre serait négative, de l’ordre de -19°C. L’effet de serre initial est donc naturel et bénéfique car il retient ce qu’il faut des rayonnements du soleil pour permettre à la vie animale (et donc humaine) et végétale d’exister grâce aux températures que nous connaissons. Notre développement industriel, depuis la fin du 19ème siècle, se fait grâce à l’énergie. Et l’énergie est principalement issue de la combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). En brûlant, elles dégagent du dioxyde de carbone (CO2). Ces grosses quantités de CO2 rejetées dans l’atmosphère génèrent un effet de serre additionnel et donc une hausse de la température (cf. schéma 1). courbe de concentration de molécules de CO2 dans l’atmosphère et de hausse de la température à la surface de la Terre. Consommation mondiale d’énergie primaire dans le monde en million de tonnes équivalent pétrole. Ces 2 schémas (1 et 2) démontrent l’influence néfaste de la combustion des matières fossiles sur le taux de CO2 dans l’atmosphère, ce qui cause la hausse de la température à la surface de la Terre. Pour lutter contre le réchauffement climatique, chacun peut agir ! Tout n’est pas perdu ! Pour agir, il faut trouver le moyen de créer de l’énergie alternative. Pas simple quand toute l’économie tourne autour des énergies fossiles. Mais pas simple ne veut pas dire impossible. Des solutions existent et de nouvelles apparaissent. Les voitures électriques font leur apparition en ville, des gammes de véhicules hybrides se développent, les bâtiments sont mieux isolés, réduisant, de fait, la consommation d’énergie utilisée pour le chauffage et, donc, les émissions de CO2 produites. Et l’électricité dans tout ça ? EDF a développé, en France, des moyens de production d’électricité qui dégagent peu de CO2 pour chaque KWh produit. Ainsi, pour 1 KWh d’énergie électrique produite, seulement 40g de CO2 seront émis, en moyenne, dans l’atmosphère. C’est à comparer aux plus de 220g de CO2 par KWh de gaz consommé ou beaucoup plus encore pour le fioul et le charbon. L’énergie électrique est la plus propre sur ce point, à ce jour. Elle peut ainsi permettre à la France de tenir son engagement de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050. Vous aussi, soyez acteurs et citoyens responsables Face à ce nouveau défi environnemental, vous aussi pouvez agir, par des simples gestes quotidiens. Vous pouvez réduire vos consommations d’énergie en utilisant des ampoules à LED et en éteignant la lumière lorsque vous quittez une pièce mais aussi et surtout en adaptant précisément les consommations d’énergie à vos besoins. Mais c’est dès votre projet de maison neuve que vous pouvez prendre les premières bonnes décisions, en demandant à votre constructeur Maisons France Confort de disposer d’une maison très peu consommatrice d’énergie et faiblement émettrice de CO2 : En l’équipant d’une Pompe à Chaleur pour le chauffage l’eau chaude sanitaire, En installant un thermostat connecté permettant de piloter au plus juste les besoins de chauffage et également tous les appareils électriques qui y sont connectés, En optant pour un suivi des consommations d’énergie grâce à e.quilibre la solution numérique mis à disposition par EDF pour tous ses clients. En faisant ce choix, vous ferez une action concrète dans la lutte contre le réchauffement climatique, car le choix de l’énergie que vous faîtes aujourd’hui et les façons de la consommer, s’inscrit dans la durée et participera au monde de demain.
Lire la suite