Le nettoyage de la couverture de votre maison

Nettoyage de la couverture d'une maison

Le vieillissement des matériaux de couverture est naturel, cependant il convient d'effectuer un contrôle périodique (tous les ans) et de préférence à la fin de l'automne, après la chute des feuilles et avant l'hiver y compris si votre maison est une construction neuve.

Suivant les caractéristiques de l'environnement, il pourra être nécessaire d'effectuer plusieurs contrôles de votre couverture par an, en particulier si les chutes de feuilles sont abondantes et si le site est venteux. Cependant, les couvertures de maisons neuves peuvent nécessiter moins d'entretien que celles des maisons anciennes.

L'entretien de la couverture dépend du type de matériau dont elle est faite (zinc, tuile…), celui-ci va conditionner le type de matériel et de produit à utiliser : la Javel par exemple ne convient pas à tous les matériaux. Vérifiez toujours les produits qui sont adaptés à votre toiture avant de procéder au nettoyage.

Aération de la toiture de la maison

La ventilation de la sous face des tuiles doit être assurée dans tous les cas. Les tuiles de ventilation (tuiles chatières) disposées sous la couverture de la maison ne devront en aucun cas être obstruées ou retirées.

Enlever les mousses de la toiture de votre maison

La prolifération des microfibres est un phénomène naturel indépendant de la nature des matériaux. Les mousses, feuilles et autres débris pouvant empêcher l'écoulement des eaux doivent être éliminés. Une attention particulière doit être portée aux noues, gouttières et descentes d'eau qui doivent être dégagées pour laisser passer librement les eaux. Pour enlever les mousses, munissez-vous d'une brosse et d'un produit anti-mousse puis montez sur le toit, enlevez la plus grosse partie à l'aide de la brosse (dur de préférence), ensuite, pulvérisez le produit anti-mousse et laissez agir une demi-heure environ et enlevez les résidus à la brosse. Attention aux règles de sécurité si vous procédez à l'entretien vous-même ; ne montez pas sur le toit sans protection. Faites appel à professionnel si nécessaire.

L'utilisation d'un karcher pour éliminer les mousses est délicat et dépend du type de couverture, il peut abîmer les tuiles (cas d'une couverture en tuile), assurez-vous de toujours mettre une bonne distance entre le karcher et les tuiles lors du nettoyage.

Vous avez fait construire votre maison et voulez nettoyer votre toiture pour la première fois ? Rapprochez-vous d'un technicien couvreur en cas de doute sur le type de produit ou de matériel à utiliser, pour plus de conseil.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Rôle d'un bureau d'étude thermique

Depuis le 1er janvier 2013, l'étude thermique d’un projet de construction de maison est obligatoire pour les constructions neuves. Initiée à la conception du projet de construction, l'étude thermique est déterminante pour l’obtention de votre permis de construire. Elle est réalisée par un bureau d'études thermiques qui est chargé de vérifier la conformité de votre projet aux exigences de la Réglementation Thermique 2012 et éditera l'attestation thermique RT 2012. L'étude thermique est une analyse du niveau de performance énergétique de votre projet de construction. Elle est effectuée à partir des plans de votre maison qui permettent d’avoir une idée concrète des parois, des surfaces et des apports solaires. Elle permet donc, selon une méthode de calcul certifiée, de mesurer et de définir le coût énergétique potentiel de votre maison en fonction des matériaux et équipements choisis. La Réglementation Thermique 2012 impose des exigences de résultats exprimées par 3 coefficients : Le Bbio ou Besoin Bioclimatique : Ce coefficient est axé sur la conception du bâtiment. Les paramètres influents sur le Bbio sont : l'orientation, le niveau d’isolation des parois opaques, le vitrage (surface, isolation, transmission solaire et lumineuse), l'inertie et l'accès à l'éclairage naturel, le type et la gestion des protections solaires. Le Bbio favorise donc les constructions qui bénéficient d'une conception de qualité. Le calcul du Bbio représente environ 60% de l'étude thermique complète. Il est nécessaire pour délivrer l'attestation obligatoire jointe à votre dépôt de permis de construire et dans laquelle vous vous engagez à installer un équipement à énergie renouvelable. Le Cep ou Consommation d'Energie Primaire : La Réglementation Thermique 2012 impose une consommation maximum de 50 kWh/m²/an (Cmax) pour le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire, les pompes à chaleur et les ventilateurs. Le Cmax varie en fonction de la localisation géographique, de l’altitude, de la surface moyenne du logement, de son usage et de ses émissions de gaz à effets de serre. Le Cepmax favorise les constructions qui produisent et utilisent les énergies renouvelables. Le Tic ou coefficient de Température Intérieure de Confort : La RT 2012 impose que la température la plus chaude atteinte dans une maison, au cours d'une séquence de 5 jours très chauds d'été, n'excède pas un seuil déterminé par la température intérieure conventionnelle de référence (Ticref). Le Tic permet d'assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système de climatisation. A l'achèvement des travaux de votre maison, un Diagnostique de Performance Energétique (DPE) obligatoire doit être réalisé par des diagnostiqueurs certifiés et indépendants avec une visite systématique sur le site. Il fournit le résultat du test de mesure de perméabilité à l'air de la construction. Le DPE permet de vérifier que la maison est conforme à l'étude thermique. Ce contrôle permet la délivrance d’une attestation de fin de chantier certifiant que la RT 2012 a été appliquée lors de la construction de la maison en respectant l’étude thermique RT 2012. Maisons France Confort travaille en partenariat avec le bureau d’études thermiques Bastide - Bondoux qui réalise votre étude thermique et vérifie que votre projet de construction est conforme à la réglementation en vigueur. Le BET Bastide – Bondoux délivre l’attestation de conformité à la réglementation RT 2012 en vigueur, dimensionne les puissances de chauffage à installer, estime les consommations d'énergie en euros (coût d’exploitation annuel), fournit au diagnostiqueur les éléments issus de l'étude thermique, lui permettant de réaliser le DPE Toutes les maisons réalisées par Maisons France Confort sont conformes aux normes définies par la RT 2012, gage de la qualité des matériaux mis en œuvre et des équipements utilisés
Lire la suite

La chaudière hybride

Une chaudière hybride est un système associant 2 technologies et 2 énergies : l'une primaire avec une chaudière gaz à condensation l'autre renouvelable avec une Pompe à Chaleur (PAC) électrique air/eau. La combinaison de ces deux technologies permet de profiter simultanément des avantages des 2 systèmes. Munie d'un mode de régulation spécifique lui permettant de mesurer en permanence le rendement de chacun des systèmes (chaudière et PAC) en fonction des températures extérieures, le principe de fonctionnement de la chaudière hybride est de toujours privilégier l'utilisation du système le plus performant en termes de consommation d'énergie primaire. Le système de régulation électronique permet de mesurer en permanence le rendement de la PAC et de la chaudière, en fonction des températures extérieures et de la température de consigne du chauffage et d'en déduire le choix de l'équipement. Cette modulation permet d'adapter la puissance du chauffage aux besoins réels, limitant ainsi la consommation énergétique. La chaudière hybride dispose de 3 modes de fonctionnement : Pour des températures supérieures à 10°C, la pompe à chaleur assure seule le chauffage. Pour une température extérieure comprise entre 0°C et 10 °C, la pompe à chaleur fonctionne en priorité, la chaudière intervenant en complément. Le passage de la PAC à la chaudière se produit en général pour une température de 4°C. Ces modes de régulation permettent une optimisation des performances des technologies. La production d'eau chaude sanitaire (ECS) peut être réalisée : soit instantanément par la chaudière seule, soit par accumulation par l'intermédiaire d'un ballon chauffé, en fonction des facteurs climatiques, par la chaudière seule ou préchauffé jusqu'à 45°C via la PAC, la chaudière prenant ensuite le relai. Grâce à son système de bi-énergie, la chaudière hybride est adaptée aux constructions neuves (BBC, RT 2012), et à la rénovation thermique. De son côté, la PAC air/eau est particulièrement adaptée pour les faibles besoins en chauffage tels les logements devant répondre à la réglementation thermique 2012. La mise en place d'une chaudière hybride fait bénéficier : d'un crédit d'impôt de 22% pour la pompe à chaleur, d'un crédit d'impôt de 13% pour la chaudière, est éligible au PTZ.
Lire la suite