Modèle de maison Primera 85 GI
3 chambres

Plan de maison 3 chambres

3 à 4
3
85 m²
Ref : Primera 85 GI
Primera, une ligne de maison qui allie un esthétique chic et contemporaine pour un look 100 % tendance. Ce modèle de 85 m² avec son garage intégré de 15 m² est composé d'une pièce à vivre de 39 m² avec une cuisine ouverte sur la salle à manger et le salon. Un couloir dessert 3 chambres et une salle de bains de près de 6 m². La maison idéale pour un couple et 2 enfants. Lire la suite

Les modèles de maisons qui pourraient vous intéresser

Méditerranée 120

Méditerranée 120

120 m²
S’articulant autour d’un bastidon central, ces grandes maisons familiales confortables et spacieuses, tournées vers la piscine et le jardin font la part belle aux vastes espaces intérieurs ainsi qu’aux terrasses couvertes. Une architecture conçue pour votre confort de vie au fil des saisons. Ce ...
Family 75 G

Family 75 G

75 m² 2
Cette ligne est le résultat de notre longue expérience de constructeur et de l'étude permanente des besoins des familles. Moderne ou traditionnelle, cette maison est conçue d'une manière ingénieuse. Les volumes intérieurs modernes, agréables et fonctionnels ont été conçus pour que chaque membre ...
Senior 97 G

Senior 97 G

97 m² 2
La ligne Sénior est le résultat de nombreuses années d'expérience, nous permettant ainsi de vous proposer des solutions maisons et services adaptées à vos attentes et surtout à vos envies. Spécifiquement étudiée dans ses moindres détails, pour chacun d'entre vous, nous apportons ces petites et ...
Voir tous les modèles et plans
Conseils

Construire sa maison bas carbone

Les enjeux du bas Carbone Nous savons désormais que l’émission des gaz à effet de serre, et notamment du CO2, liée à l’activité humaine, provoque une hausse de la température à la surface de la Terre avec des conséquences néfastes pour tous : montée des eaux, ouragans, sécheresses…). Mais qu’est-ce donc que l’effet de serre ? N’y en a-t-il pas toujours eu sur Terre ? Si. S’il n’y a pas d’effet de serre, la température sur la Terre serait négative, de l’ordre de -19°C. L’effet de serre initial est donc naturel et bénéfique car il retient ce qu’il faut des rayonnements du soleil pour permettre à la vie animale (et donc humaine) et végétale d’exister grâce aux températures que nous connaissons. Notre développement industriel, depuis la fin du 19ème siècle, se fait grâce à l’énergie. Et l’énergie est principalement issue de la combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). En brûlant, elles dégagent du dioxyde de carbone (CO2). Ces grosses quantités de CO2 rejetées dans l’atmosphère génèrent un effet de serre additionnel et donc une hausse de la température (cf. schéma 1). courbe de concentration de molécules de CO2 dans l’atmosphère et de hausse de la température à la surface de la Terre. Consommation mondiale d’énergie primaire dans le monde en million de tonnes équivalent pétrole. Ces 2 schémas (1 et 2) démontrent l’influence néfaste de la combustion des matières fossiles sur le taux de CO2 dans l’atmosphère, ce qui cause la hausse de la température à la surface de la Terre. Pour lutter contre le réchauffement climatique, chacun peut agir ! Tout n’est pas perdu ! Pour agir, il faut trouver le moyen de créer de l’énergie alternative. Pas simple quand toute l’économie tourne autour des énergies fossiles. Mais pas simple ne veut pas dire impossible. Des solutions existent et de nouvelles apparaissent. Les voitures électriques font leur apparition en ville, des gammes de véhicules hybrides se développent, les bâtiments sont mieux isolés, réduisant, de fait, la consommation d’énergie utilisée pour le chauffage et, donc, les émissions de CO2 produites. Et l’électricité dans tout ça ? EDF a développé, en France, des moyens de production d’électricité qui dégagent peu de CO2 pour chaque KWh produit. Ainsi, pour 1 KWh d’énergie électrique produite, seulement 40g de CO2 seront émis, en moyenne, dans l’atmosphère. C’est à comparer aux plus de 220g de CO2 par KWh de gaz consommé ou beaucoup plus encore pour le fioul et le charbon. L’énergie électrique est la plus propre sur ce point, à ce jour. Elle peut ainsi permettre à la France de tenir son engagement de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050. Vous aussi, soyez acteurs et citoyens responsables Face à ce nouveau défi environnemental, vous aussi pouvez agir, par des simples gestes quotidiens. Vous pouvez réduire vos consommations d’énergie en utilisant des ampoules à LED et en éteignant la lumière lorsque vous quittez une pièce mais aussi et surtout en adaptant précisément les consommations d’énergie à vos besoins. Mais c’est dès votre projet de maison neuve que vous pouvez prendre les premières bonnes décisions, en demandant à votre constructeur Maisons France Confort de disposer d’une maison très peu consommatrice d’énergie et faiblement émettrice de CO2 : En l’équipant d’une Pompe à Chaleur pour le chauffage l’eau chaude sanitaire, En installant un thermostat connecté permettant de piloter au plus juste les besoins de chauffage et également tous les appareils électriques qui y sont connectés, En optant pour un suivi des consommations d’énergie grâce à e.quilibre la solution numérique mis à disposition par EDF pour tous ses clients. En faisant ce choix, vous ferez une action concrète dans la lutte contre le réchauffement climatique, car le choix de l’énergie que vous faîtes aujourd’hui et les façons de la consommer, s’inscrit dans la durée et participera au monde de demain.
Lire la suite
Lire la suite

La chaudière hybride

Une chaudière hybride est un système associant 2 technologies et 2 énergies : l'une primaire avec une chaudière gaz à condensation l'autre renouvelable avec une Pompe à Chaleur (PAC) électrique air/eau. La combinaison de ces deux technologies permet de profiter simultanément des avantages des 2 systèmes. Munie d'un mode de régulation spécifique lui permettant de mesurer en permanence le rendement de chacun des systèmes (chaudière et PAC) en fonction des températures extérieures, le principe de fonctionnement de la chaudière hybride est de toujours privilégier l'utilisation du système le plus performant en termes de consommation d'énergie primaire. Le système de régulation électronique permet de mesurer en permanence le rendement de la PAC et de la chaudière, en fonction des températures extérieures et de la température de consigne du chauffage et d'en déduire le choix de l'équipement. Cette modulation permet d'adapter la puissance du chauffage aux besoins réels, limitant ainsi la consommation énergétique. La chaudière hybride dispose de 3 modes de fonctionnement : Pour des températures supérieures à 10°C, la pompe à chaleur assure seule le chauffage. Pour une température extérieure comprise entre 0°C et 10 °C, la pompe à chaleur fonctionne en priorité, la chaudière intervenant en complément. Le passage de la PAC à la chaudière se produit en général pour une température de 4°C. Ces modes de régulation permettent une optimisation des performances des technologies. La production d'eau chaude sanitaire (ECS) peut être réalisée : soit instantanément par la chaudière seule, soit par accumulation par l'intermédiaire d'un ballon chauffé, en fonction des facteurs climatiques, par la chaudière seule ou préchauffé jusqu'à 45°C via la PAC, la chaudière prenant ensuite le relai. Grâce à son système de bi-énergie, la chaudière hybride est adaptée aux constructions neuves (BBC, RT 2012), et à la rénovation thermique. De son côté, la PAC air/eau est particulièrement adaptée pour les faibles besoins en chauffage tels les logements devant répondre à la réglementation thermique 2012. La mise en place d'une chaudière hybride fait bénéficier : d'un crédit d'impôt de 22% pour la pompe à chaleur, d'un crédit d'impôt de 13% pour la chaudière, est éligible au PTZ.
Lire la suite
Demande de catalogue
 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
Adresse
Code Postal Ville
Lieu *
 
* Champs obligatoires
ENVOYER